Prochaine soirée découverte le 17 septembre 2016 ! :)

mardi 19 octobre 2010

De Profundis

Présentation du jeu

De Profundis est un jeu de rôle atypique puisqu'il n'y a pas de scénario écrit à l'avance et pas de meneur de jeu pour le diriger. Tour à tour, les différents protagonistes vont endosser le rôle de meneur et décrire ce qui arrive à leur personnage, ce qu'il ressent et comment il interagit avec les autres intervenants, le but final étant de créer une œuvre commune dont on ne sait pas à l'avance quel cheminement elle va prendre, quels développements elle va connaître et quelle fin y mettra un terme.

De Profundis est un psychodrame, un jeu ludique utilisant des ressorts dramatiques provoqués par des scénarios improvisés. Il existe plusieurs types de psychodrames décrits par l'auteur. Le psychodrame par correspondance, qui est largement développé dans le présent ouvrage, le psychodrame expérimental et pour finir le psychodrame en solo. Le psychodrame par correspondance se fait donc par un échange de lettres entre les joueurs. Les lettres manuscrites ou tapées sur de vieilles machines à écrire sont vivement recommandées, ceci pour instaurer une ambiance posée et un rituel propre à l'écriture de lettres et à leur lecture une fois celles-ci reçues. L'atmosphère voulue est clairement inspirée des écrits de HP Lovecraft, les thèmes abordés sont ceux de l'horreur et de la croyance qu'il y a une réalité cachée mais qui pourtant est sous nos yeux pour qui sait regarder au delà de la surface de choses, une réalité qui peut conduire à la folie. Les mails sont vivement déconseillés car ils nuisent à cet espace-temps réservé à l'échange épistolaire.


Malgré tout même si les thèmes Lovecraftiens sont largement encouragés, d'autres options de jeux sont présentées. Le psychodrame de terrain notamment qui consiste à se balader dans les bois et à imaginer des choses étranges s'y déroulant et ce que nous ferions dans ces situations, des moments qui sont sans doute déjà arrivés à tout le monde. « Et si cette plaque d'égout devant nous se soulevait doucement et qu'un bras décharné en sortait... ». Une autre option de jeu consisterait à être autour d'une table, comme pour un jeu de rôle traditionnel, et à imaginer ces mêmes situations et improviser autour. De plus, d'autres univers sont possible, de la fantaisie à la SF en passant par les univers de nos séries préférées.

Matériel

L'auteur présente le jeu sous la forme de lettres (38) qui mélangent les « règles » et l'histoire fantasmagorique de la création du jeu, un obscur manuscrit trouvé dans une cabane au fond des marais.

L'introduction présente le concept du jeu, le rêve qui l'a vu naître et explique le concept de psychodrame.

Dans le Livre I, l'auteur présente HP Lovecraft et comment les joueurs peuvent s'imprégner de cet univers et atmosphère. Il recommande en effet de créer des personnages des années 20 et/ou contemporains. Il détaille aussi comment les personnages peuvent interagir les uns avec les autres, comment ils peuvent partir d'évènements anodins de leur vie de tous les jours pour construire quelque chose d'étrange. Suivent des conseils sur le rythme de la narration et comment mener vers une fin de personnage qui est l'aboutissement du jeu d'horreur dans la plus pure tradition des écrits de Lovecraft.


Les Livre II & III approchent respectivement les psychodrames expérimentaux et en solo.

Le jeu se présente sous la forme d'une pochette cartonnée contenant 38 feuilles d'un beau papier écrit sous forme manuscrite plus un article présentant les psychodrames. Étant donné les thèmes abordés, des mises en garde jonchent la pochette du jeu. Actuellement édité en France par Edge Entertainment.

Le mot de la fin

Le mélange « règles » et histoire est très déroutant, comme le concept du jeu d'ailleurs. Il n'en reste pas moins qu'il est parfois difficile de retrouver aisément les informations importantes puisqu'elles se confondent avec le déroulement de l'histoire en toile de fond. Néanmoins, en plus de l'aspect visuel plutôt réussi le jeu parvient à captiver l'imagination et, pour peu que l'on joue le jeu, on ne tarde pas à voir son immense potentiel narrativiste. Ne reste plus qu'à trouver avec qui jouer ce qui vu le concept ne sera sans doute pas une mince affaire !

samedi 16 octobre 2010

[AT-43] Rapport de combat 003

Rapport de combat 003
Adversaires : Kyssard / Maja
Armées: Karman / Red Blok



C'est sur une plaine gelée que se déroule ce rapport de combat.
Les camarades du Red Blok attaquent une colonie karmane.

La ferveur et le nombre de la révolution rouge contre la sauvagerie et le karma des grands singes.

La bataille s'engage très mal pour les karmans : après un pari totalement inutile de points de commandement, le mentor Kyssard se trouve à la peine avec ses ordres de combat. Ses unités se retrouvent sans couvert et sans état d'alerte.

La camarade Maja profite de la désorganisation des singes pour foncer sur les objectifs et les contrôler. Eliminant la moitié de l'infanterie karmane, elle subie quand même la perte de son Hetman, fauché par les Jammers d'un Easy Trike.



Malgré tous les efforts de la belle révolutionnaire, ses troupes n'arriveront pas à éliminer les Trikes karmans. Ces engins rapides évitent les rockets imprécises des soldatys et foncent dans leurs rangs.
Privée de soutien anti-blindés, les révolutionnaires subissent les attaques BBQ répétées des Trikes. Le carnage qui s'en suit est à la mesure de la légende de ces engins.

Les compagnies du Red Block se retrouvent soit à terre soit carbonisées par les réacteurs Karmans. Les cris de joie des Karmans se mêlent bientôt aux lamentations des humains qui sont obligés de battre en retraite (pour les survivants).




Au final, seul le sergent Tymofiyeva survit à cette mission. Elle rentre sévèrement blessée et avide de revanche.





[Eden] Première partie à Limeil.

Hier soir a donc eu lieu la première partie d'Eden au club.
Evénement remarquable (et remarqué) car il s'agissait de la première partie avec des figurines "à peindre" depuis des lustres. Remarqué car la partie a eu lieu sur la superbe table spécialement conçue pour Eden par Ybliss. Il avait de plus fini pour l'occasion quelques décors modulables qui rendaient très bien sur la table.

Niveau figs, ce sont les miennes qui étaient utilisées. Il y avait donc mon starter ISC ainsi que le starter Bamaka acheté d'occasion entièrement peint. Faudra au passage que je le retouche. Les figurines se plient au niveau des chevilles et la peinture s'écaille... :(

Comme c'était la première partie d'Ybliss, nous avons tiré les cartes tactiques et de missions au hasard.
Il s'est avéré que les Bamaka (dirigés par Ybliss) devaient tuer ma Black Kunoïchi tandis que je devais faire éliminer... ma Black Kunoïchi qui était une traitresse !

Au final, on part donc sur un simple scénario de combat donc.

Admirez moi cette table !

Inconsciente du danger qui pèse sur elle, la BK se déploie de manière à attaquer au plus tôt le sorcier.
Celui-ci survit à ses attaques et tente de s'enfuir.
La BK réalise alors qu'il y a un problème quand les deux autres membres du clan se dirigent vers elle, refusant l'affrontement avec les autres robots.
D'autant plus que...

Un assassin surgit de l'ombre pour protéger le sorcier !

Mais la Black est plus rapide. Elle contourne l'assassin et termine son travail en tuant le sorcier.
L'assassin la charge alors et la tue d'un seul coup bien placé.

Les deux camps ont alors réussi leur mission en un tour ! :)

Par la suite, les deux autres robots avanceront inexorablement vers les guerriers du clan, dépourvu du soutien de leur sorcier. L'armure des robots ainsi que leurs gadgets technologiques leur permettront d'éliminer presque tous les mutants sans qu'un seul ne parvienne à trouver la faille dans leurs armures.

Victoire de l'ISC !


Je laisse Ybliss commenter. La partie semble lui avoir plu.
J'attends avec impatience de voir ses figurines à l'oeuvre ! ^^

mardi 5 octobre 2010

dimanche 3 octobre 2010

[Confrontation] Rapport de bataille Scorpion VS Bélier !

Avec un peu de retard à cause du boulot, voici le compte-rendu de la partie de Confrontation du 24/09/10 opposant Fabien (2500 points de Bélier) à mon Scorpion (2500 points aussi).
Nous jouons le scénario "Invasion".
Le déploiement... Les armées sont en rangs serrés !

Pour cette occasion, j'ai donc un plan !
Mes éclaireurs vont perturber mon adversaire en lui laissant le choix : soit les laisser dans la zone de déploiement et me laisser 5 points de victoire par tour dès le départ, soit essayer d'éliminer l'unité en perdant du temps pour envahir mon territoire !
Toutes les autres unités se précipiteront vers la zone de déploiement adverse !

Le plan du laboratoire se passe bien, les troupes prennent vite pieds dans la zone centrale et menace d'envahir le camp des non-morts !
L'énorme unité du Grand Crâne massacre mes éclaireurs mais elle s'éloigne du combat comme prévu.
A l'attaque !

Bref... Tout se passe bien. Je tue les paladins au tir, mes clones gèrent tant bien que mal les vampyres et les phemera envahissent rapidement la zone de déploiement de mon adversaire me rapportant de précieux points de victoire.

Mais hélas, le Grand Crâne revient et lui et son unité finiront par massacrer tout le reste de mon armée !
Comme les gargouilles ont elles aussi finalement envahi ma zone de déploiement, l'écart de points de victoire se fait de plus en plus petit.

Au 6° tour, fin de la partie. Toutes mes unités sont détruites. Il reste aux morts une unité de gargouille et l'unité du Grand Crâne, indemne.
Pour ce qui est des points de victoire, le Scorpion l'emporte 45 à 39 !
Victoire morale et éphémère donc vu le massacre sur le terrain.

"Match nul !" comme dirait l'autre. ;)